Une vendeuse épuisée, sa tablette à la main, debout devant un support à vêtements, se tient la tête: un signe de stress dû aux longues heures d’ouverture des magasins dans le commerce de détail.

Non à la prolongation des heures d’ouverture des magasins

Des horaires de travail toujours plus longs dans la vente? C’est ce que souhaitent les partis bourgeois. Mais le personnel s’y oppose. Agissez et défendez vos horaires de travail avec Unia!

Stop à l’extension des heures d’ouverture des magasins

Des horaires à rallonge et plus de travail le dimanche causent de la pression et du stress pour vous et vos collègues. La vie privée en pâtit, cela peut même vous rendre malade. Plusieurs études le prouvent.

Contre les heures d’ouverture prolongées, portez un badge bien visible, ou rejoignez un comité dans votre région.

Les magasins ouvrent tôt et restent ouverts longtemps. Ils le sont même jusque tard le soir et le dimanche dans les gares, les shops de stations-service ou les zones touristiques. Il n’y a aucun besoin de prolonger les heures d’ouverture. De nombreux cantons n’utilisent même pas les quatre dimanches qui sont autorisés sans justification.

Les résultats de différentes votations cantonales en témoignent: le peuple a rejeté les trois quarts des projets visant un allongement des heures d'ouverture.

Le camp bourgeois continue son forcing malgré des votes clairs.

  • Le conseiller fédéral Guy Parmelin veut permettre à certaines villes de créer des zones touristiques où les magasins peuvent ouvrir tous les dimanches.
  • Le canton de Zurich tente de permettre l’ouverture des commerces douze dimanches par an au lieu de quatre actuellement.
  • Dans la ville de Berne, le Conseil d’Etat a décidé de sa propre volonté de permettre plus de travail le samedi.

Les salarié-e-s disent non à l’augmentation du travail le week-end. Pas d’expérimentation aux dépens du personnel!

Pour les vendeuses et vendeurs qui sont membres d’Unia, une chose est claire: ils et elles ne veulent pas de prolongation des horaires et sont contre plus de travail le dimanche. Dans chaque commune, dans chaque canton et au niveau national, nous nous défendons contre la tactique du saucissonnage des partis bourgeois.

Allonger les horaires d’ouverture et travailler le dimanche obligent les employé-e-s à plus de flexibilité. Pour les protéger contre des journées de travail interminables et leur garantir de meilleures conditions de travail, nous demandons une convention collective de travail pour le commerce de détail. Une CCT de branche permet aussi d’améliorer les salaires.

Ce que vous pouvez faire

Bouton à épingler avec l'inscription «Non à plus de shopping et à des horaires plus longs»
Commander des badges
Je veux vous soutenir de manière visible. Merci de m’envoyer cinq badges. Je les distribuerai à mes collègues de travail.
S'engager
Je souhaite m’engager pour des horaires de travail corrects dans la vente et rejoindre un groupe. Contactez-moi. Le code postal du lieu de travail est requis pour trouver le secrétariat Unia le plus proche.